L’école pour enfants sourds Meisei Gakuen à Tokyo – Japon 2009

L’école pour enfants sourds Meisei Gakuen à Tokyo – Japon 2009

21 septembre 2018 0 Par nospetitschemins

Depuis plusieurs semaines, nous avions pris contact avec le directeur de cette école : la première école bilingue à Tokyo, qui avait ouvert ses portes seulement 1 an auparavant !

L’histoire est cocasse : dans le cadre d’un reportage, un journaliste s’est informé sur la condition des sourds utilisant la langue des signes japonaise et face à l’absence d’école bilingue japonais-langue des signes, il a axé son reportage sur la défense du droit à un enseignement en bilingue pour les jeunes sourds.

Et quand une école bilingue a enfin vu le jour, et qu’il a fallu nommer un directeur, les regards se sont tous tournés… vers le journaliste! C’est ainsi qu’il est devenu le premier directeur de cette école 🙂

C’est une petite école bilingue, qui accueille 40 enfants de 3 à 11ans, dans un quartier de la banlieue de Tokyo. Pour rejoindre l’école, c’est l’expédition : métro, bus, marche, on se retrouve vraiment sans repère, mais tout le monde nous aide à trouver notre petit chemin 😉

 

Nous avons donc été gentiment accueillis dans l’école par ce directeur (amateur de vins français 🙂 qui nous a d’abord reçus… en chaussons, mis à disposition pour les visiteurs ! Puis nous avons visité l’école et rencontré les enseignants en salle des profs : des sourds et des entendants en nombre égal. Tout le monde ici signe évidemment, et nous avons trouvé presque tous les professeurs derrière un ordinateur dans une salle des profs open-space.

Nous assistons même à un moment de classe : le cours est donné en langue des signes japonaise, les élèves passent à tour de rôle pour raconter un conte : le lièvre et la tortue ! On n’a pas su si c’était une attention spéciale, ou juste pour dire qu’on était en retard …

 

Nous avons aussi droit à un cours de sport sur un terrain cerné de barres d’immeubles.

 

Les enfants ont vraiment l’air tranquille, les adultes se démènent pour expliquer les règles du jeu du jour, une sorte de relais.

Et puis il y a surtout Aoki qui nous regarde et qui se demande pourquoi on la prend en photo au lieu de venir lui faire un gros câlin 🙂 Nous aussi, on se demande.

Voilà, une très belle journée avec cette visite d’école. Nous sommes aujourd’hui simplement curieux de savoir si le directeur est redevenu… journaliste 😉