Narayan Seva Sansthan, l’école pour enfants sourds d’Udaipur – Inde 2018

Narayan Seva Sansthan, l’école pour enfants sourds d’Udaipur – Inde 2018

5 décembre 2018 16 Par nospetitschemins

Nous avions contacté l’école pour enfants sourds d’Udaipur, qui fait partie d’une grande structure : c’est avant tout un hôpital, où les soins et la nourriture sont entièrement gratuits pour tous, et juste à côté se trouvent les salles de classe. Nous avons été accueillis par Vijen, avec un bindi sur le front : toutes les personnes qui entrent dans la structure ont cette marque sur le front, marque de bienvenue, de joie, de célébration : ce petit geste du pouce sur le front est d’ailleurs le signe de l’Inde en langue des signes indienne.

Pas facile de traverser l’hôpital pour Tim et Lei (et pour nous, il faut bien le dire…). Entre le petit garçon qui vomit ses tripes à l’entrée, les enfants aux jambes déformées par la polyo et la petite fille qui hurle quand on lui enlève son plâtre dans le couloir où l’on passe, juste derrière un rideau… on est vite dans l’ambiance… On décline poliment la proposition de Vijen de nous faire visiter l’hôpital.

Alors direction les classes : nous avons d’abord visité la classe des enfants aveugles. L’enseignant nous a montré les livres en braille, le jeu de cartes marqué en braille, et même le jeu d’échecs adapté aux aveugles, avec un petit picot sur les pièces blanches pour ne pas jouer les pièces de l’adversaire 😉

Puis nous sommes présentés à la première classe d’enfants sourds, les plus jeunes, aux regards si intenses.

 

Ils semblaient ravis, et concentrés à la fois. Ils étaient prévenus de notre visite et nous ont montré leur dactylologie et quelques signes de la langue des signes indienne. Certains ressemblent à la LSF !

 

Vijen, qui nous faisait visiter l’école, nous a dit que c’était la première fois qu’ils voyaient “des blancs” dans leur école, et qu’ils étaient très heureux… c’était partagé, on était vraiment ému de pouvoir échanger avec les enseignants et les élèves.

 

Il y a 2 classes d’enfants sourds, ils sont 13 dans chaque classe et il n’y a que des garçons (les filles sont dans une autre école, à 80 kms d’Udaipur). Aucun n’est appareillé. Ils communiquent principalement en langue des signes indienne. L’alphabet se fait en dactylologie à deux mains, à la différence de la France où on n’en utilise qu’une.

Les classes sont très petites, les élèves sont disposés en U. Il y a quelques affichages au mur, et pas de matériel : ils ont simplement des cahiers et une trousse.

 

Il y a une plus grande salle commune avec des ordinateurs et le coin d’activités manuelles : tissages, décorations et poterie. Les élèves fabriquent des objets qui sont ensuite vendus pour gagner un peu d’argent. Après une brillante démonstration par un des élèves, Tim est invité à essayer la poterie et il est fier de fabriquer son premier petit pot en terre 🙂

 

Nous avons pu leur montrer nos petits films de notre propre école, de nos élèves et leur expliquer un peu comment ça se passe chez nous : accueil, cantine, récré, communication… Avec une situation cocasse : Patrice parle en anglais à Vijen, qui traduit à la maîtresse en hindi, qui traduit aux élèves en langue des signes indienne !

Les cours sont de 8h à 10h30, puis ils ont une pause petit déjeuner. Et ensuite classe jusqu’à 13h.

Certains enfants n’ont plus de famille, et sont donc logés à l’école, qui est devenue leur maison.

Cette école gratuite est une chance pour tous ces élèves sourds, car ici en Inde, les enfants porteurs de handicap sont souvent soit abandonnés soit mis de côté par leur famille, c’est-à-dire que leur famille les garde mais sans s’occuper d’eux.

 

Les regards des enfants ne sont pas prêts de nous quitter, Tim et Lei ont aussi beaucoup aimé cette visite et l’échange que l’on a eu avec tous ces jeunes si souriants aujourd’hui…