Moorea

Moorea

22 juin 2019 3 Par nospetitschemins

On allait de Nouvelle Zélande à New York, on allait donc survoler la Polynésie… l’occasion était trop belle de s’y arrêter 🙂

On a passé le week-end de Pâques à Tahiti, chez Ethelle et Tapu. Alors que la ville de Papeete était complètement endormie pour Pâques, Tapu nous a gentiment fait goûter à nos premiers plats locaux et fait découvrir un endroit bien caché de l’île en Jeep, puis à travers la jungle !

Tim, je te montre comment manier la machette, après ce sera à toi de faire, tu risques juste de perdre un bras 🙂
Le fameux “Uru”, le fruit de l’arbre à pain, que l’on fait cuire directement dans la braise. On le mange ensuite comme de la patate (avec du corned-beef !) ou bien en frites. Lei est sceptique, mais elle a beaucoup aimé 😉
Les plus heureux
On remarque que Tim n’a plus qu’un bras.

Après ce formidable accueil, nous avons pris le bateau pour aller poser nos valises pendant 2 semaines à Moorea, dans une pension de famille, “chez Mamie”, nom annonciateur d’un rythme effréné 😉

Fin de journée mouvementée sur la plage de chez Mamie.

Là-bas, on s’est donc laissé bercer par le rythme lent des îles… une vraie pause dans notre voyage. Les images d’île paradisiaque devenaient notre quotidien, depuis le petit déjeuner jusqu’au coucher de soleil !

Nous avons pu découvrir l’île tranquillement à pied, en kayak, en pirogue, en masque et tuba, en voiture et même en stop !

Tim, Lei et …. non, ce n’est pas Patrice à bord ! C’est Jérémie, un super baroudeur qui revenait des Marquises avec qui nous avons partagé de très bons moments et qui nous a appris tant de choses… Merci ! (et coucou!)
Vu la circulation, ça risque de prendre un peu de temps 😉

Nos principales activités étaient d’être dans l’eau, d’observer les poissons et les coraux avec masque et tuba. Tim se rappellera qu’il a appris le snorkeling à Moorea !

Une raie léopard croisée pendant une petite balade en solitaire dans le lagon : franchement quand on voit arriver une raie pour la première fois sous l’eau, ça fait quelque chose 🙂

Et nous avions tous les jours des visites de raies sur notre plage : beaucoup d’aliments et de restes de poissons finissent directement à l’eau alors elles viennent régulièrement faire un tour, au cas où 😉

Des requins à pointe noire venaient aussi faire leur shopping en matinée et soirée. Heureusement, ils sont inoffensifs pour l’homme.

Le tour complet de l’île fait environ 60 kilomètres, avec des points de vues, d’autres plages et baies, plein de jolies choses à voir.

La plage la plus réputée de l’île, Temae
La plage de Ta’ahiamanu
Faudra envisager le peigne
Sur Moorea il y a un centre de soins de tortues, blessées par harpon ou mordues par des requins ! Elles sont bichonées puis remises en liberté quand c’est possible.

Le plus impressionnant est sans doute la possibilité de nager avec raies et requins à quelques centaines de mètres de la plage : il y a un banc de sable où l’on a pied et où ces gros poissons viennent quotidiennement. On y est venu en kayak avant de … se jeter à l’eau !

Autre événement marquant, l’anniversaire de Lei ! 7 ans, un magnifique gâteau de pain coco / nutella et une tenue de tahitienne 🙂

Enfin, les couchers de soleil à Moorea sont superbes, avec souvent des masses nuageuses qui ajoutent à la beauté du spectacle…