Hpa-An, Moulmein

Hpa-An, Moulmein

19 janvier 2019 2 Par nospetitschemins

Au fil de nos lectures, on a eu le sentiment qu’il fallait qu’on aille vers le sud, autour de Hpa An précisément. Et on ne s’est pas trompé !

Des bouddhas par milliers, des chauve-souris par millions, des grottes, des rizières, des petits villages… beaucoup de superbes découvertes !

Direction un petit village, choisi un peu au hasard 😉
Maison typique de village
Deux jeunes gens nagent dans le fleuve
Les grottes sont utilisées comme des temples, on y trouve beaucoup de décorations et de nombreux bouddhas.
En Birmanie, les filles se baignent habillées. Les garçons se baignent généralement en bermuda long et en Tee shirt. Ce qui donne des scènes cocasses où les gens arrivent, rentrent dans l’eau puis repartent… et tout ça avec leurs vêtements
Hpa An est longé par le fleuve, jolis couchers de soleil assurés !
Un peu au sud de Hpa An, au Lumbini Garden, il y a plus de mille bouddahs alignés
I’m not a number !
Toujours le même petit jeu de “donne un billet pour relâcher un animal” (que je recapturerai ensuite). Cette fois, des tortues d’eau et des poissons. Comme Lei, on reste sceptique.
Je vais me faire un de ces risottos moi
Des temples, parfois dans les endroits les plus inaccessibles
Après 20 mètres, tournez légèrement à gauche
Le tuk-tuk, notre moyen de transport sur les sites autour de Hpa An
Lei essaye le hamac de notre chauffeur, qui sait quoi faire en nous attendant
Rends le vélo à ton grand frère
Petits Birmans
same, but different
Si on comptait les chauve-souris sur cette image on en trouverait déjà pas mal… Mais il en est sorti comme ça pendant une demi heure… ça fait pas mal beaucoup

Dans la ville de Hpa An on a trouvé un super ‘night market‘ qui est devenu notre cantine du soir ; après avoir fait deux ou trois fois le tour en observateurs, on s’est lancé avec plus ou moins de réussite mais avec le bonheur de tester des nouveautés 😉

A Moulmein, un peu plus au Sud encore, nous sommes allés voir le plus grand bouddha couché du monde… impressionnant avec ses 200 mètres de long, ses 8 étages de haut… et ses 190 pièces! L’intérieur n’est pas terminé, et certaines pièces auraient bien besoin d’un rafraîchissement…

Heureusement, le vernis à ongles tient longtemps

Mais étant donné qu’un autre bouddha couché, encore plus grand, est en construction juste en face de celui-là, on peut douter que ce petit coup de neuf ait lieu un jour. Ce 2ème bouddha sera-t-il fini un jour ? Mystère, les travaux dépendent des donations…

Nous avons aussi vécu la méditation de l’intérieur, au centre de méditation du monastère Pa Auk : Lei et Caro ont été invitées à méditer avec les nonnes et les autres femmes qui viennent ici pour méditer pendant une journée, une semaine ou bien plus. Certains birmans dédient d’ailleurs leurs congés à des séjours de méditation.

Pas un bruit, pas un mouvement

Quand on s’est assises au milieu de toutes ces femmes, la plupart sous des moustiquaires en forme de cloche, on a été saisies par l’intensité ressentie, l’énergie de toutes ces bonnes ondes, sereines et profondes.

Notre Lei, du haut de ses 6 ans, était plongée dans sa méditation… depuis nos débuts en Birmanie, elle en pince clairement pour Bouddha 😉

Lei aujourd’hui
Lei dans 20 ans ?

Et comme on a beaucoup aimé les couchers de soleil sur Hpa An, un dernier pour dire au revoir, avant de quitter la ville… par le fleuve.