Mingun, la vie au bord de l’eau

Mingun, la vie au bord de l’eau

14 janvier 2019 5 Par nospetitschemins

Depuis Mandalay, nous avons pris un bateau (on était seul sur le bateau !) pour une heure de balade sur l’Irrawady et nous avons ainsi pu découvrir la vie au bord du fleuve… travail dans les champs, maisons typiques en bois, lessive, bain, foot, transport par bateau, pirogue… Une balade douce et calme, qu’on a beaucoup appréciée.

Petit test d’équilibre avant de partir
On n’est pas bien là?
Papa, tu crois qu’ils vendent des glaces sur le bateau?
Habitations surélevées, construites en bambou tressé et feuillages
L’érosion ? Quelle érosiaaaaaa
En garde !
Je te préviens, c’est toi qui vas le chercher
cows and guests
Non, moi ça tient bien, pourquoi ?
Il fait très chaud, des abris temporaires sont construits le lond de la berge
Passe-moi le shampooing
Au loin la verdure
Lessive ou baignade?
Lessive !

Arrivés à Mingun, on a demandé à un grand-père tout sourire édenté, si on pouvait faire le tour du village avec sa carriole (son “taxi” :-)) tiré par 2 boeufs … Tim et Lei étaient ravis évidemment, c’était rigolo !

Marguerite et Blondie, stars de Mingun
L’autre star de Mingun
Le bout du tunnel n’est peut-êttre pas si loin
Vus !
La marchande de lotus
J’espère qu’il aime les fleurs
Génial, le jeune moine s’est arrêté là où je voulais…
Et puis eux qui descendent, trop beau… pour être vrai !
A notre grand étonnement, trois jeunes moines étaient manifestement “embauchés” par un groupe de touristes chinois pour prendre des poses précises dans le temple, afin de faire des photos plus vraies que nature ! Bon, pourquoi pas, les photographes pros le font sans doute… ce qui interpelle plus c’est comment se retrouvent ces moines ici, qu’est-ce que ça leur apporte par rapport à leur vie de moine bouddhiste? Mystère…
Notre “taxi”, devant un temple inachevé en briques et qui a resisté à un tremblement de terre. A défaut de temple, c’est aujourd’hui l’un des plus gros tas de briques du monde
La plus grosse cloche entière du monde
dit-on à Mingun
I’m a poor lonesome Cowboy …