Dans les rues de Mandalay

Dans les rues de Mandalay

29 décembre 2018 13 Par nospetitschemins

Mandalay est une ville assez tranquille, parfaite pour découvrir la vie citadine birmane!

C’est une ville assez peu touristique, les gens parlent très peu anglais. D’ailleurs le premier soir on n’a pas mangé ce qu’on pensait avoir commandé : au lieu de poisson frit ou a eu droit à une magnifique saucisse fourrée au fromage oui ça existe. Un succès assez mitigé, faut avouer.

Enfin, on a quand même réussi à prendre le bus en ville, sans trop savoir où il allait mais avec la bonne volonté de tous (y compris les passagers) on est arrivé pile devant l’hotel ! Alors merci Mandalay et surtout reste à l’écart des guides 🙂

On tombe sur ce jeune homme qui manipule le goudron fondu dans ces deux barils, avec une perche en bambou. Du goudron va être déposé sur la rue avant d’y mettre des pierres et de refaire la route…
Les pierres sont apportées et cassées au marteau sur place. Ensuite elles sont déposées sur la fine couche de goudron.
C’est comme un puzzle maya
pommes-kakis-pomelos-avocats-oranges-ananas-dame assise
The boss
Un peu de fuchsia ne fait jamais de mal
Side-car taxi !
Petit garçon badigeonné de tanaka… C’est une poudre qu’on obtient en frottant la branche d’un arbre sur une pierre, avec un peu d’eau. Utilisé comme protetion contre le soleil, le tanaka prend une teinte jaune intense en séchant sur la peau. Les Birmans en raffolent, ils ont souvent les joues et le front couverts.
La sieste
La ‘voleuse” d’oiseaux ! Sur sa tête, des oiseaux en cage, qu’on peut libérer pour un petit billet… Drôle de boulot quand même
Feuilles pour préparation à chiquer (cette fois on n’a pas essayé 🙂
Livreuse de chips.
Quelque part, le guidon
Il est là, l’inventeur de l’Airbag dorsal
Un jeu de rue, sorte de Yam’s avec … des coquillages ! On avance son pion sur la planche en bois selon la combinaison de coquillages retournés que l’on fait. A la clé, quelques billets à gagner, mais chut…
“Dis, j’ai pas oublié mon sac de riz ici ce matin?”
Pastèques et ananas
Les fourneaux
Dans le marché de jade, on négocie, on vend, on compare et on taille les pierres sur place !
Finitions sur une petite scie circulaire, mains nues
Des sculpteurs de statues sont regroupés dans une rue, avec des statues atteignant parfois les 5 mètres de hauteur ! Ils reçoivent des statues sur lesquelles il ne reste plus que la tête à tailler. Ils sculptent là, au bord de la route, le résultat est impresionnant !
Avant de devenir Buddha
Le sculpteur sculpté
Pas de ratures, hein
Orange harmonie
Le promeneur de ballons
….et j’ai encore une main de libre !
Le trottoir, la route… quelle différence ?!